Vous êtes ici

-A +A

« Printemps des sciences 2019 - Élémentaire »

Cette année encore les étudiants de BLOC1 de biologie médicale ont participé du 25 au 31 mars 2019 au Printemps des Sciences dont le thème était "Elémentaire". Depuis le mois d'octobre 2018, encadrés par les enseignants de l’équipe « Printemps des Sciences », ils ont développé, dans le cadre d'un Apprentissage Par Projet transdisciplinaire, une brochure, divers posters et démonstrations sur le sujet « Le sang, une histoire de couleurs » en vue de les présenter lors de l'exposition des Sciences.

Gabriel Dubois, étudiant impliqué dans le projet, nous livre ses impressions au travers de quelques questions.

Connaissais-tu les expositions et autres activités liées du Printemps des Sciences ?

Je ne connaissais pas les activités du Printemps des Sciences malgré ma participation à diverses expositions scientifiques en secondaire.

Que penses-tu du concept général de vulgarisation des sciences auprès des jeunes, en particulier lors de telles activités scientifiques ? Trouves-tu cela porteur ?

La vulgarisation scientifique est très intéressante puisqu'elle permet d'enseigner les sciences de manière compréhensible aux plus jeunes comme aux adultes tout en s'amusant.

À ton avis, comment améliorer de manière générale la promotion des sciences chez les jeunes ?

Afin de susciter un intérêt pour des matières aussi complexes que les sciences, une interactivité par des jeux et des expériences assez conséquentes est nécessaire, tout en évitant le vocabulaire trop complexe ou des formules scientifiques susceptibles d’ennuyer le public.

Penses-tu que la publicité autour d’un tel événement soit suffisante ?

La publicité de base me semble insuffisante. Il serait intéressant que les professeurs du secondaire en parlent plus à leurs élèves dans les différentes écoles ou encore, de réaliser une promotion par la distribution de différents objets publicitaires.

Peux-tu résumer en quelques lignes le travail demandé en BLOC 1 de la section biologie médicale dans le cadre du Printemps des Sciences ?

Dès le mois d’octobre, il nous a été demandé de résumer un poster réalisé dans la section au cours d’une édition précédente du Printemps des Sciences. Cela nous a permis de nous rendre compte de l’ampleur de cet apprentissage par projet. Ensuite, nous avons soumis par équipe des propositions de projets développées autour d’expériences concrètes sur base du thème annuel de l'exposition, à savoir : « Elémentaire ». L’équipe pédagogique a sélectionné trois sujets et les étudiants ont pu voter pour leur sujet préféré. Le thème des couleurs a recueilli le plus grand nombre de votes et ce thème a été exploité plus en profondeur. Au deuxième quadrimestre, l’ensemble des étudiants a été divisé en trois groupes afin d’élaborer l’exposition sur le thème : « Les couleurs du sang ». Nous avons dû élaborer des posters, une brochure et des expériences à présenter lors de la semaine d’exposition sur le campus du Solbosh.

Trouves-tu le sujet sectionné pour l’exposition intéressant ?

Au début, je n'étais pas très emballé par le sujet. Mais après plusieurs recherches approfondies en lien avec les consignes, j'ai finalement été convaincu. C'est un sujet très vaste où chacun peut tirer profit de nouvelles connaissances.

Avais-tu déjà travaillé en apprentissage par projet à l’école secondaire ou dans le supérieur ?

Je dois avouer que je n'avais jamais travaillé par projet en secondaire. Cependant, j’ai dû réaliser un travail de groupe de ce genre à l'université. Mais, c'était assez mal organisé et les professeurs ne nous laissaient aucune liberté dans le travail.

A-t-il été facile pour toi de travailler en équipe ?

C’était très facile pour moi et mon équipe de travailler ensemble. Nous étions très soudés et chacun avait confiance dans le travail de l’autre. C’est une chance que les professeurs nous aient laissé le choix des équipes. L’ambiance au sein du groupe était vraiment propice au travail.

Pourquoi as-tu souhaité être animateur ?

J'ai souhaité être animateur car je m’entends bien avec la plupart des personnes de la classe. Je me sentais apte à endosser ce rôle, surtout en connaissant les personnes qui composaient mon groupe. J'aime l'idée d’organiser un travail de groupe, tout en étant à l'écoute de celui-ci. De plus, quelques personnes m’ont soutenu dans cette décision. Je n'ai donc pas hésité longtemps. Ce rôle m’a finalement appris à mieux m'organiser et à tenir compte des capacités de chaque membre de mon groupe.

As-tu géré certains conflits ? Si oui, comment ?

Il n'y a pas eu de conflits au sein de notre groupe.

En tant qu’animateur de ton groupe, comment as-tu réparti les différentes tâches ?

Lors de la conception du pré-projet, nous ne nous sommes pas réellement partagé les tâches à proprement parler. Nous nous sommes vus régulièrement et avons travaillé ensemble afin de rassembler un maximum d'idées pour un même énoncé.

Par la suite, pour travailler de manière productive et en tant qu’animateur, je me suis d'abord dit que l'idéal était de former des duos ou quelques trios basés sur l'entente entre les personnes. Grouper des étudiants qui s'entendent bien est la clé de la réussite, selon moi. Par après, j’ai rassemblé des duos pour travailler dans une même unité de travail, comme le poster, la brochure, les expériences, ... Le jour précédant chaque séance en présentiel, je répartissais les tâches, avec la secrétaire du groupe, en donnant à chacun, le travail à effectuer. Cependant, il me tenait à cœur de demander l’avis des différents membres du groupe lors de chaque décision.

Avez-vous pu facilement respecter les délais lors de la remise des travaux ? Comment avez-vous réparti votre temps de travail ?

Nous avons respecté facilement les délais de remise des travaux. Nous nous sommes vus très régulièrement afin d’avancer pas à pas et non tout devoir faire une semaine avant la remise.

Comment avez-vous géré l’utilisation des outils de communication informatique mis à votre disposition comme OneNote ou Teams ?

On se parlait généralement sur des réseaux sociaux comme Messenger pour des raisons de facilité mais ça ne nous empêchait pas d'être très actifs sur Teams. Les communications ou les avis étaient directement postés sur ce dernier où nous étions très actifs.

As-tu trouvé cela facile ou compliqué ?

Travailler à plusieurs simultanément sur des documents en ligne rend l’organisation beaucoup plus facile. Pour cela, l’utilisation de Teams nous a grandement facilité la tâche et permis aussi de respecter plus facilement le délai et les consignes car la communication entre les différents membres de l’équipe mais également avec les professeurs est accrue de cette manière.

Les professeurs étaient-il disponibles tout au long du dispositif ?

Les professeurs ont été à notre disposition à chaque instant. Ils répondaient à toutes nos questions et je tiens à souligner leur flexibilité.

Quelle(s) précaution(s) avez-vous prises dans le groupe pour vérifier vos sources bibliographiques et éviter le plagiat ?

Nous regardions ensemble les sources et vérifions leur pertinence. Nous notions les sources bibliographiques comme les règles nous l'imposaient. Vu notre bonne maîtrise de la langue française, nous arrivions avec facilité à reconstruire un texte à notre manière en piochant uniquement les informations utiles et en mettant en évidence les points forts de l'article.

 

Comment as-tu préparé ta présence sur le stand ?

Le stand était constitué de trois posters (Rouge sang - Quand le sang tamponne - A sang% dans son élément) et de diverses expériences. J’ai préparé la partie que je présentais « Les tampons du sang », en étudiant la brochure. Ce n’était pas la partie sur laquelle j’avais travaillé précédemment. Cependant, j'ai également lu les autres parties. Cela m'a bien servi, puisque j'ai dû par moment présenter le poster abordant l'axe biologique. En effet, les personnes responsables de cette partie étaient débordées lors de l’exposition. Dès mon arrivée sur le stand, j'ai mis en place les expériences avec mon collègue. Nous avons revu l’utilisation du pH-mètre pendant de longues minutes afin d'éviter tout souci lors de la présentation. 

Tu as suivi l’activité un samedi, de qui se composait le public ce jour-là ?

Le public était très variable. Il y avait beaucoup de familles et de représentants d’associations de promotion des sciences. Par exemple, une fille d'une association était super intéressée et voulait tout savoir sur le sang ou encore une famille qui était venue pour faire plaisir à leur fils, fan des sciences.

Était-il réceptif à tes explications ?

Chaque personne était attentive. Lorsqu'elle comprenait mal une information, elle nous posait très spontanément des questions.

Penses-tu que le sujet ait été suffisamment vulgarisé par rapport au public présent ?

En effet, le sujet a été suffisamment vulgarisé et me semble adapté à tous les âges. Cependant, j'ai dû adapter la partie très complexe des tampons pour les enfants plus jeunes. Pour ce faire, j’ai comparé les tampons du sang à certains jeux. Nous donnions parfois des exemples de la vie quotidienne pour montrer l'existence ou l'utilité des acides et des bases. Comme je travaille dans une piscine, c’est un excellent exemple de l’importance de pH.

Avec le recul, comment auriez-vous pu améliorer votre exposition ?

Le poster abordant les tampons aurait dû, selon moi, être présenté sous une autre forme. Mettre en évidence les images plutôt que les formules aurait attiré un plus large public. Même si, pour ma part, je le trouvais très intéressant car le sujet de tampon au sein de notre corps est vital. Je pense également que l'expérience des flammes colorées aurait pu être améliorée en plaçant, sur le bout de l'öse, un petit morceau de coton. Une fois ce dernier trempé dans une des solutions, il aurait flambé assez rapidement. Ainsi, les flammes auraient pu être mieux visibles. Concernant le poster centré sur la biologie du sang, nous aurions dû ramener des lames de patient sain afin que le public puisse comparer avec la lame de sang infecté par des parasites.

Humainement, que retiens-tu de ton expérience Printemps des Sciences ?

Cette expérience nous a permis de créer de nouvelles amitiés. Nous avons pu rencontrer des gens ou faire connaissance avec des personnes avec qui nous ne parlions pas auparavant. Le travail de groupe unit les personnes. Ce projet a créé des nouvelles amitiés.

Penses-tu que cette expérience a modifié ta façon d’exercer ton “métier d’étudiant” ?

Le Printemps des Sciences m'a largement appris à être plus autonome au niveau de mon organisation et de mes travaux. J'ai également gagné de la confiance pour mieux organiser mon travail.

Et si tu ne devais retenir qu’une chose de l’exposition, quelle serait-elle ?

Si je ne devais retenir qu'une chose de cette exposition, ce serait l'échange humain. C'était très agréable de voir l'intérêt que pouvaient porter certaines personnes à notre sujet. C'était un pur partage de savoir. Je me souviens d'une dame qui nous a raconté ce qu'elle savait déjà, elle voulait toujours en savoir plus. C'était une expérience très enrichissante.

 

Partagez !

 Coordonnées

Siège social
rue de la Fontaine 4
1000 BRUXELLES

Tél : +32 2 279 58 10
Fax : +32 2 279 58 29

Nos implantations

          Créé et hébergé
          par i-CITY  i-CITY